La technostructure

La « Technostructure » est une organisation décisionnelle de la grande firme moderne réunissant les directeurs salariés de l’entreprise.

Sa mise en place est due à la croissance de la dimension de l’entreprise, à la complexité de son organisation et à sa gestion nécessitant des recrutements de directeurs qualifiés.

Selon, Galbraith, les technocrates, bénéficient d’une large marge de manœuvre par rapport aux propriétaires, càd, que les actionnaires vont perdre les prérogatives attachées aux droits de propriété.

La notion de technostructure rencontre aujourd’hui un certain nombre de limites. Le capitalisme familial n’a pas disparu (Michelin, Peugeot, Ford…). Par ailleurs, les actionnaires, notamment ceux majoritaires (noyau dur) exercent une forte contrainte sur la technostructure. Ainsi, en cas de doute sur l’efficacité de la gestion ou de baisse de cours de l’action de la firme, les membres de la technostructure peuvent être limogés, comme ce fut le cas pour le numéro un d’IBM, John Akers en avril 1993.